Les fortes précipitations enregistrées ces derniers jours au Niger ont provoqué des inondations dans plusieurs localités du pays. Selon la Direction de la protection civile, ces fortes pluies enregistrées dans 7 des 8 régions du Niger ont causé la mort de 19 personnes. Certaines sont décédées par noyade et d’autres suite à l’effondrement de leurs habitations.

D’importants dégâts matériels ont également été enregistrés, allant de l’effondrement des maisons, à l’inondation des champs des cultures, des périmètres agricoles et des jardins.

Une note de la Direction de préparation de l’alerte et de gestion des catastrophes à la Direction de la protection civile fait état, à la date du 7 août dernier, de 5 130 maisons effondrées à travers le pays, 894 hectares de cultures détruits et 880 têtes de bétails emportées.

S’ajoute aussi la destruction par les pluies de 20 salles de classe, 6 mosquées, 64 jardins et plus de 200 greniers.

Au total, indique la note de la Direction de la protection civile, « 146 villages des 50 commune du Niger sont touchés par ces inondations » qui ont fait, à cette date, plus de « 53 000 sinistrés ».

Au regard de l’ampleur des dégâts occasionnés par les pluies, les organisations humanitaires attirent l’attention sur les risques d’une crise humanitaire aiguë qui affecterait des milliers des personnes, surtout dans les régions affectées. Elles appellent ainsi à une rapide mobilisation   pour assister toutes ces personnes qui sont exposées.

Oumar Issoufa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR