Incapable de se constituer en véritable contre-pouvoir face au régime en place, et consciente d’avoir échouée dans ses manœuvres déstabilisatrices visant à créer la chienlit dans le pays, l’opposition politique, rongée par le désespoir d’accéder au pouvoir par la petite porte, a choisi la tortueuse voie de dresser les nigériens les uns contre les autres.

L’édition et la publication de son honteux « Livre Blanc » dans lequel elle catégorise et stigmatise des honnêtes citoyens en constituent l’exemple type de l’irresponsabilité qui caractérise ses leaders.

Ces derniers, des hommes politiques sans vergogne et qui n’ont aucun respect pour la République en sont les vrais instigateurs de ce « tract » qui a créé un vif émoi au sein de la population, particulièrement chez les citoyens responsables.

En effet, dans la note introductive de présentation de leur « vilénie », il est mentionné que le présent « Libre Blanc » a été initié par l’ensemble des fronts de l’opposition politique composée du Front pour la démocratie et la république (FDR), du Front de l’opposition indépendante (FOI), du Front Patriotique (FP) et du Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la république (FRDDR).

Quelle bassesse pour ces hommes politiques ayant cautionné la publication de ce « machin » qui fait entorse à l’unité nationale ?

Preuve que cette opposition ou du moins ceux qui l’animent n’ont rien de mieux à offrir aux nigériens que de détruire leur capital social. D’où évidemment son choix d’opposer les nigériens et au-delà, les communautés nationales qui, depuis la nuit des temps, vivent en parfaite symbiose les unes les autres.

Par ce choix, l’opposition politique sans repère pense avoir trouvé la meilleure voie pour démolir le tissu social et l’unité du peuple nigérien.

Un choix honteux et irresponsable de ces acteurs politiques dont le plus grand vœu est de voir le Niger s’embraser et se détruire. Tout cela pour des calculs politiques insensés.

A travers son « Livre Blanc » ou le sacre de l’irresponsabilité, l’opposition pense pouvoir faire mal au régime, l’agacer pour qu’il perde le contrôle et tomber aussi bas dans des insanités.

Heureusement pour le Niger. Les tenants du pouvoir sont des honnêtes citoyens, responsables et respectueux des valeurs de la République. Ils ne peuvent en aucun cas se comporter comme les leaders de l’opposition. Des gens devenus aigris et aveugles par la soif de s’emparer du pouvoir par n’importe quel moyen.

Mais ils n’arriveront pas, car les nigériens, dans leur écrasante majorité, sont responsables et courtois vis-à-vis de la République, assez mûrs politiquement pour ne pas accorder du crédit aux délires de l’opposition politique nigérienne et de ses leaders en manque d’inspirations.

Oumar Issoufa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR