Jeddah, Arabie saoudite (UNA) – Environ 1.000 pèlerins à une échelle considérablement réduite en raison de la pandémie de coronavirus dans le monde, convergent ce mercredi vers la vallée de Mina, près de La Mecque, pour commencer leur voyage spirituel de toute une vie, le Hadj.

Cette année, les pèlerins sont les plus chanceux car ils sont choisis parmi des millions, au niveau national. L’Arabie Saoudite leur offre tous une hospitalité VIP, cette année en raison du nombre limité.

Le jour de Tarwiyah (aller chercher de l’eau) marque le début de Hadj. Ce jour il n’y a pas de rituels majeurs, donc les pèlerins passent leur temps à prier et à réfléchir jusqu’au lever du soleil demain, jeudi.

30% des pèlerins sont des citoyens saoudiens tandis que les 70% restants sont des ressortissants étrangers vivant en Arabie Saoudite.

Les personnes sélectionnées pour participer au Hadj de cette année ont été soumises à des contrôles de température et placées en quarantaine à leur arrivée à La Mecque, et les agents de santé ont désinfecté leurs bagages.

Les autorités de Hadj ont bouclé la Kaaba cette année, et les pèlerins ne seront pas autorisés à y toucher pour des raisons de santé liées à la Covid-19. Ils ont également mis en place des centres de santé dédiés, des cliniques mobiles et des ambulances pour soigner les pèlerins, qui devront porter des masques et observer la distanciation sociale.

Tous les pèlerins devaient être testés pour le coronavirus avant d’arriver à La Mecque, et ils seront mis en quarantaine après le pèlerinage.

Les pèlerins ont reçu des kits d’agrément comprenant des cailloux stérilisés pour le rituel de lapidation du Jamarat, des désinfectants, des masques, un tapis de prière et l’Ihram, les deux pièces de tissu blanc non cousues portées par les pèlerins.

Cette année, le ministère de la Santé de l’Arabie Saoudite a affecté un responsable de la santé pour 50 pèlerins, il sera chargé de s’assurer que les membres de son équipe respectent toutes les mesures de précaution et de prévention énoncées par l’autorité, y compris la distanciation sociale et le mouvement entre les lieux sacrés, pour leur sécurité et leur confort.

Dès l’aube demain Jeudi, les pèlerins se rendront à Arafat pour le principal rituel du Hadj, le Wuquf ou stationnement d’une journée de méditation, des prières et de lecture du saint coran. Ils écouteront le sermon d’Arafat qui constitue le sommet du Hadj.

Au coucher du soleil, ils se rendront à Muzdalifah et y passeront la nuit, avant de retourner à Mina pour le rituel de lapidation symbolique de Satan à Jamarat.

Amani Harouna /UNA-OCI

Niger Inter

GRATUIT
VOIR