La discrétion est jusque-là bien gardée. Aucune information ne filtre sur la date du prochain remaniement du gouvernement encore moins l’orientation que le président Issoufou compte donner à la nouvelle équipe. Qui part ? Qui reste ? Qui arrive à quelle place ? Sera-t-il un jeu de chaises musicales ?  Autant de questions sans réponses.

Certaines sources généralement bien informées laissent entendre que le remaniement pourrait intervenir d’ici peu ; peut-être même d’ici la fin de ce mois. On annonce simplement le départ de certains chefs de partis qui ont beaucoup à faire avec les préparatifs de la campagne électorale en ces temps où la COVID-19 a rogné le peu de temps pour organiser les militants et les placer sur le pied de guerre électorale.

Quel que soit le gouvernement, il aura à faire face à des défis sécuritaire, économique et sanitaire en lien avec la COVID-19, et la tenue des élections.

T B

Niger Inter

GRATUIT
VOIR