« 31 000 000 d’euros, soit 20,3 milliards cd Francs CFA », c’est le montant du décaissement par anticipation, approuvé par l’Union européenne en faveur du Niger pour le financement de son Plan de réponse globale au Covid-19.

Pour l’Union européenne, il fallait anticiper sur ce décaissement provenant de l’appui budgétaire afin d’appuyer immédiatement « le Niger à faire face aux conséquences profondes de la pandémie du Covid-19 sur l’activité économique nationale et l’accès aux services sociaux de base ».

Selon le communiqué en date du 14 mai dernier de la Délégation de l’Union européenne en République du Niger, « le versement de ces fonds, initialement prévu en juin 2020, interviendra au cours de ce mois de mai 2020 pour aider le Niger à faire face à cette pandémie en mettant en œuvre des mesures sanitaires, économiques et sociales ».

Dans le contexte actuel où le Niger est confronté à une triple crise (sécuritaire, sanitaire et alimentaire), l’instrument de l’appui budgétaire, selon la Délégation de l’Union européenne est « le plus adapté pour assurer le flux de trésorerie nécessaire pour les dépenses prioritaires ».

Outre cet appui, indique le communiqué de la Délégation de l’UE au Niger, « deux autres décaissements pourront suivre d’ici à la fin de l’année, sur la base des critères d’éligibilité générales, d’un dialogue politique et sur les politiques, axé sur les mesures de réponse aux crises et accompagnées de mesures de soutien et de renforcement des capacités ».

Dans ce communiqué de la Délégation de l’UE, cité plus haut, l’ambassadeur de l’Union européenne au Niger, Dr Denisa-Elena IONETE a indiqué que « l’anticipation de ce financement permettra de manière concrète et immédiate d’appuyer les autorités, sur la base des priorités immédiates, dans la mise en œuvre du plan de réponse avec ses trois piliers – gestion sanitaire, soutien aux populations vulnérables et gestion de l’impact économique », tout en reconnaissant « l’urgence d’assurer des dépenses critiques dans le domaine sanitaire pour prévenir la maladie et sauver des vies ».

A noter que « plusieurs appuis ciblés sur la santé, l’agriculture, la sécurité, la justice ainsi que l’éducation seront très bientôt annoncés », souligne le communiqué de la Délégation de l’Union européenne en République du Niger pour qui, « le montant mobilisé par les institutions européennes dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19 avoisinerait 200 millions euro ».

Oumar Issoufa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR