Au total, 108 manifestants ont été interpellés par la Police dans la Ville de Niamey entre le 17 et le 19 avril 2020. Dix d’être eux sont déférés et déposés à la prison de haute sécurité de Koutoukalé

Les interpellations font suite aux différentes manifestations relatives aux mesures prises de prévention contre le COVID-19 dans la région de Niamey.

« Les investigations se poursuivent et tous ceux qui sont susceptibles d’être impliqués comme auteurs ou complices seront également poursuivis pour subir la rigueur de la loi », prévient la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN), dans un communiqué.

La DGPN lance par ailleurs un appel à l’endroit de la population «pour une meilleure collaboration afin de lutter efficacement contre cette pandémie de Coronavirus ».

Pour protester contre le couvre-feu instauré à Niamey depuis bientôt un mois, des jeunes dans plusieurs quartiers de la capitale s’attaquent aux forces de l’ordre. Des voies sont barricadés et des pneus brûlés par les manifestants.

Sani Aboubacar

Niger Inter

GRATUIT
VOIR