La crise sanitaire due à la pandémie du Covid-19 n’a pas dérouté les autorités Nigériennes de leurs objectifs dans la lutte contre le terrorisme et les bandes criminelles qui opèrent dans certaines contrées du pays. Sur les théâtres d’opérations, les Forces de défense et de sécurité maintiennent la pression sur les groupes armés.

Ces derniers sont pourchassés et traqués jusque dans leur dernier retranchement. Les succès sur l’ennemi se multiplient de jour en jour comme en attestent les dernières opérations militaires menées par nos forces armées dans la région de Tillaberi et dans le lit du Lac Tchad.

A Tillaberi comme dans la région du Lac Tchad, l’ennemi est mis en déroute, acculé par la puissance de feu de nos soldats, aujourd’hui plus que jamais déterminés à en découdre avec tout groupe armé qui oserait attaquer le Niger ou sa population.

Le jeudi 2 avril 2020 à Tamalaoulaou (département d’Abala/Région de Tillaberi), un groupe de terroristes lourdement armés à bord de plusieurs véhicules et motos, a appris à ses dépens. Dans un accrochage avec un détachement de l’armée nigérienne en mission dans la zone, les terroristes ont sévèrement été battus. A la suite d’un combat acharné, 63 terroristes ont été neutralisés. Des dizaines de motos, des armes et divers matériel ont été saisi sur les assaillants.

L’exploit de nos forces sur les groupes terroristes se poursuit dans cette région. Le dimanche 5 avril 2020, la Brigade Territoriale de la Gendarmerie de Banibangou a vigoureusement repoussé une attaque d’un groupe d’éléments terroristes lourdement armés à bord de plusieurs véhicules et motos.

Deux (2) terroristes ont été tués et neuf (9) autres capturés par les éléments de la Brigade de Banibangou qui ont également saisi deux (2) motos et un nombre important d’armement. Devant à la ténacité des gendarmes, l’ennemi s’est détalé et « une poursuite a immédiatement été engagée par les éléments de l’Opération Almahaou, appuyés par l’aviation de la Force Barkhane qui ont ratissé toute la zone » a rapporté un communiqué du ministre de la défense nationale.

La poursuite engagée contre l’ennemi a permis « la destruction de la quasi-totalité des assaillants », selon le ministre de la défense nationale qui, au nom du président de la République, Chef suprême des Armées et au nom du gouvernement, a adressé ses vives félicitations à nos vaillants, dont « la bravoure et la détermination ont permis de mettre l’ennemi en déroute ». Le ministre de la défense nationale, Pr Issoufou Katambé de saisir cette opportunité pour « saluer la coopération avec les partenaires stratégiques dans la lutte contre le terrorisme aux côtés des Forces Armées Nigériennes ».

Dans la région du Lac Tchad, l’armée nigérienne continue à se battre avec courage et détermination pour la sécurité du Niger et de son peuple. En étroite collaboration avec l’armée tchadienne, a annoncé un communiqué du ministre de la défense nationale, les Forces armées nigériennes participent activement à la lutte contre le terrorisme dans la zone du Lac Tchad. Lancée le dimanche 29 mars 2020, cette opération menée contre le groupe terroriste Boko Haram enregistre des résultats éloquents.

Parallèlement, poursuit le communiqué du ministre de la défense nationale, à la date du 6 avril dernier, dans le cadre d’une opération de la Force Multinationale Mixte, « les Forces nigériennes et nigérianes ont infligé de lourdes pertes aux terroristes dans les îles de Tumbun Fulani et Tumbun Rago, situés à environ 30 km au sud de Bosso ».

Selon le même communiqué, « les forces armées nigériennes du Bataillon Spécial d’Intervention, appuyés par  des avions de reconnaissance, se sont opposés à une colonne de sept véhicules terroristes dans la zone d’Arege au Nigeria ». Au cours du combat qui s’en est suivi, indique le communiqué, « cinq (5) terroristes ont été neutralisés ». S’ajoute « un véhicule et une moto détruits, puis un véhicule et une motos saisis ainsi que beaucoup d’armes et de munitions »

Sur l’ensemble des composantes du théâtre des opérations, précise le communiqué du ministre de la défense nationale, « aucune perte en vie humaine dans le rang des soldats nigériens n’a été enregistrée ».

Tout en adressant ses encouragements aux Forces de défense et de sécurité dans leur mission de défense de l’intégrité du territoire, le ministre Issoufou Katambé saisit cette opportunité pour saluer « l’exemplarité de la coopération avec les forces alliées dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, aux côtés des Forces de défense et de sécurité nigérienne ».

 

Oumar Issoufa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR