Face à la pandémie de Coronavirus qui affecte plusieurs pays du monde, dont 27 en Afrique, le président de la République, Issoufou Mahamadou, annonce des mesures pour prévenir et protéger les Nigériens. Des mesures entérinées par le gouvernement en conseil des ministres.

Il s’agit de la fermeture des aéroports internationaux de Niamey et Zinder pour une durée de 2 semaines renouvelables à compter du 19 mars 2020 à minuit sauf pour les vols domestiques, cargos, sanitaires, et militaires. De la fermeture de toutes les frontières terrestres pour une durée de 2 semaines renouvelable à compter du 19 mars 2020 à minuit excepté pour le transport des marchandises.

Le président de la République rappelle également la concertation entre le gouvernement et les leaders religieux (Oulémas et prêtres) afin d’arrêter les mesures relatives à l’accès aux lieux de culte. Mais aussi la fermeture de tous les établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur pour une durée de 2 semaines renouvelable à compter du 20 mars 2020 à minuit, les parents son chargés de la garde de leurs enfants.

S’ajoutent ensuite la fermeture des bars, des boites de nuit, salles de cinéma et des lieux de spectacle à compter du 18 mars 2020 à minuit ; l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes. «Cette mesure concerne notamment : les baptêmes, les mariages et toute autre forme de cérémonie, sur toute l’étendue du territoire. En particulier les ateliers et séminaires sont interdits jusqu’à nouvel ordre », a expliqué le président de la République.

En outre, le président de la République a annoncé l’institution des mesures d’hygiène obligatoires dans les marchés, magasins, restaurants, services publics et privés ; le respect d’une distance d’au moins un mètre entre les personnes dans les grandes surfaces, les restaurants, les entreprises, les zones aéroportuaires et les les publics.

Autres mesures annoncées par le président de la République et entérinées par le gouvernement en Conseil des ministres, tenu le mardi 17 mars, concernent la gratuité du diagnostic et la prise en charge des éventuels cas confirmés ; et la révision du plan d’urgence pour tenir compte des nouvelles exigences, et allocation d’une somme d’1 milliard de francs CFA sur le budget national pour son financement.

Préventions et prières pour protéger le Niger

Face au COVD 19, contre lequel il n’existe pas encore « ni traitement, ni vaccin, « notre seule arme reste la prévention », a annoncé le président de la République, qui a appelé les Nigériens à appliquer « avec rigueur » les mesures ci-dessus énumérées et de prier Dieu « pour qu’il protège notre pays, et au-delà, le monde ».

A quelques heures de l’annonce de ces mesures, le chef du gouvernement, Brigi Rafini, a rencontré les leaders religieux avec lesquels il a échangé sur les mesures à prendre pour prévenir cette maladie. Un échange fructueux puisque le sujet est dès lors au centre des prêches, notamment, des différentes chaines de radio et télévisions de la capitale.

Almoustapha Boubacar

Niger Inter

GRATUIT
VOIR