Réuni ce jour 07 janvier 2020, le BEN OJT rend publique la déclaration dont la teneur suit:

Chers camarades militants et sympathisants du PNDS TARAYYA, 

Le 10 décembre dernier, notre pays a été victime d’une attaque terroriste barbare contre le poste avancé des Forces Armées Nigériennes d’Inates, attaque au cours de laquelle nous avons perdu de valeureux soldats, tombés les armes à la main, à la tête desquels se trouvait le Lieutenant-colonel Hassane Anoutab. 

A partir de ce triste instant, le Lieutenant-colonel Hassane Anoutab et ses hommes devenaient le symbole de ce que la race humaine recèle de plus beau en elle, cette capacité à renoncer à sa vie pour préserver celles des autres. C’est le lieu de nous incliner une fois de plus devant la mémoire de toutes les victimes – civiles comme militaires- de la folie terroriste et prier Allah, le Tout Puissant, le Miséricordieux, pour le repos éternel de leurs âmes.

Aussi, saisissons-nous cette occasion pour présenter nos condoléances les plus émues à Toute la Nation, et particulièrement à leurs familles et à leurs frères d’armes. 

Soyez assurés, Chères Forces de Défense et de Sécurité, de notre soutien indéfectible dans la lutte implacable que vous menez, avec bravoure et détermination, contre les forces obscurantistes, qui sous prétexte de se battre au nom de l’Islam, s’évertuent par leurs agissements à en travestir les fondements et à en détruire l’image aux yeux du monde. 

A l’endroit des populations meurtries par les affres de ces criminels sans foi ni loi, nous exprimons également notre solidarité et notre compassion.

Chers Camarades,

C’est dans le but de faire face efficacement à cette menace planétaire que constitue le terrorisme, que nous saluons la remarquable décision du Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, de renforcer nos alliances avec nos multiples partenaires. 

A cet effet, qu’il nous soit permis de rappeler que les armées alliées présentes sur notre sol, le sont par la demande souveraine de l’Etat du Niger. Elles ont  vocation à venir en aide à nos vaillantes Forces de Défense et de Sécurité dans le combat qui est le leur, notamment dans le domaine du renseignement et de la formation. En effet, dans un contexte de guerre asymétrique qui nous est imposé, le recours à des forces alliées est la décision la plus rationnelle et légitime qui soit. Est-il besoin de rappeler que même les armées les plus puissantes du monde ont à un moment ou à un autre de l’Histoire, noué des alliances pour vaincre leurs ennemis les plus redoutables? C’est par conséquent une décision de bon sens que nous soutenons avec la plus grande force, car le sens de la responsabilité nous incombe de tout mettre en œuvre pour garantir la sécurité de nos concitoyens, seul objectif qui vaille en la circonstance.

Ceux qui se font les chantres du discours visant à défaire nos alliances, deviennent, consciemment ou inconsciemment, les alliés objectifs des terroristes, qui en ont fait eux-aussi leur revendication première.

Si nous ne partageons de toute évidence aucun point commun avec les forces du mal qui sèment le chaos sur nos terres, nous en partageons au moins deux avec les armées des pays alliés. Le premier est sans conteste le prix du sang que payent nos soldats quels qu’ils soient, africains et étrangers, sur le théâtre des opérations. Et le second, c’est assurément la volonté d’empêcher la constitution d’un « Sahelistan » qui serait non seulement un désastre pour l’Afrique, mais aussi pour l’Europe et le monde. 

A la lumière de ces différents aspects, nous en appelons au sens élevé de responsabilité de toutes et tous, afin que nous ne nous trompions pas d’adversaires.

Chers camarades,

Le Président de la République, en dépit de sa courageuse et salutaire décision de raffermir nos alliances, ne reste pas moins attentif à la nécessité de créer les conditions d’une plus grande efficacité de celles-ci. C’est le sens du plaidoyer inlassable qu’il mène depuis des années à travers le monde, pour un accompagnement plus soutenu de la communauté internationale. Et c’est ce combat que le Niger continuera de mener, en tant que membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations-Unies.

Le combat que le Président de la République et son armée mènent  contre le terrorisme, est celui de l’avenir de notre nation. C’est pourquoi, ce combat doit être porté par les jeunes. C’est dire combien les jeunes sont interpellés et appelés à prendre en charge leur destin. Les jeunes ne doivent pas se tromper d’adversaire et encore moins de combat. Soutenir le Président de la République dans sa démarche responsable et sans complexe d’assurer la sécurité des nigériens et de leurs biens est pour les jeunes un devoir moral, citoyen et patriotique.

Ainsi, devons-nous refuser qu’il nous soit imposé le choix entre le pire et le mal. Le pire, c’est la constitution d’un «  Sahelistan » aux ordres des criminels. Le mal, c’est ce que nous vivons aujourd’hui principalement dans les régions de Diffa et de Tillaberi. 

Afin d’y parvenir, les jeunes que nous sommes, devons absolument nous démarquer de certains de nos concitoyens égarés, visiblement décidés à instrumentaliser la question sécuritaire à des fins électoralistes. Ceux-là mêmes qui hier nous expliquaient les vertus des alliances dans le domaine sécuritaire quand ils appartenaient alors à la majorité présidentielle, se sont aujourd’hui érigés en pourfendeurs intraitables de nos alliés, dans le dessein unique d’assouvir des ambitions personnelles. Visiblement, la constance et la conviction en politique n’ont jamais été leur tasse de thé. 

Dans le même ordre d’idées, nous ne devons pas nous laisser distraire par le tohubohu qu’entretiennent certains individus sur le plan international, sous le couvert de la défense d’un pseudo-panafricanisme. 

Nous voudrions leur dire que le panafricanisme n’a jamais été aussi mal desservi, que depuis qu’ils se sont autoproclamés défenseurs de cette cause, par le moyen de la démagogie, du mensonge, de montages grossiers ou encore de l’injure à l’endroit de Chefs d’Etat élus démocratiquement. Leurs diatribes outrancières leur ôtent de facto tout crédit pour s’exprimer au nom des jeunes africains. A cet effet, l’OJT salue le comportement hautement patriotique de la jeunesse nigérienne dans son ensemble qui s’est levée comme un seul homme contre l’outrage à l’endroit du Président de la République et à la Nation nigérienne, par ces individus qui n’ont de lien avec l’Afrique que les dividendes qu’ils se procurent de sa déstabilisation. 

Aussi, saisissons-nous cette occasion pour leur rappeler que c’est le Président de la République du Niger, qui a rendu possible, et ce en quelques mois seulement, l’entrée en vigueur à Niamey, de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAF), vieux rêve des véritables panafricanistes au lendemain des Indépendances. Par conséquent, en matière de promotion des idéaux panafricanistes, le Président Issoufou Mahamadou a fait l’Histoire, et de ce fait, loin d’être en position de recevoir des leçons en la matière, est plutôt en situation d’en donner.

Le BEN-OJT, tout en reconnaissant l’aspiration légitime des africains, notamment des jeunes, d’évoluer dans une Afrique davantage maitresse de son destin, invite ces derniers à se méfier des discours simplistes et démagogiques, qui soulèvent plus de problèmes qu’ils n’en résolvent. L’OJT estime que seuls ceux qui connaissent l’Afrique, qui en connaissent l’Histoire et qui en assument les valeurs sont légitimes à porter le combat de son épanouissement et de son progrès. 

Chers Camarades, 

Le BEN OJT salue, l’initiative noble et hautement républicaine du Président de la République, d’ériger une stèle à la mémoire du Lieutenant-colonel Hassane Anoutab et ses 70 compagnons, tout comme celle de bâtir un mémorial en l’honneur de toutes les victimes du terrorisme dans notre pays. Qu’il en soit remercié.

Enfin, Le BEN OJT profite de cette occasion pour adresser au peuple nigérien ses vœux les meilleurs pour l’année 2020 qui commence. Il  en appelle à l’esprit républicain de tous les nigériens afin de faire taire nos vaines querelles pour rester unis derrière notre Armée et son Chef, condition sine qua non de succès futurs, de paix, de sécurité et de progrès. Puisse Allah le Tout Puissant assister nos Forces de Défense et de Sécurité jusqu’à la victoire finale.

Qu’Allah protège le Niger et son peuple. 

Vive les Forces de Défense et de Sécurité Nigériennes !

Vive la coopération internationale ! Vive le Niger !  

Merci de votre aimable attention

Niger Inter

GRATUIT
VOIR