La conférence de presse organisée ce mardi 3 septembre, par le Ministre de l’action humanitaire et  de  gestion des catastrophes a pour objectif de présenter la situation des inondations intervenues sur toute l’étendue du territoire national en cette année 2019. Il a ensuite attiré l’attention des autorités et des populations riveraines du fleuve Niger, avant de lancer un appel à la mobilisation de tous y compris les partenaires.

Certes, le nombre de sinistrés enregistrés cette année est en deçà de celui de l’année précédente, c’est à dire 2018. A la même date en 2018, 142 715 personnes sinistrées contre 69 381. La région de Maradi est la plus touchée cette année avec  1666 ménages totalisant 17 534 personnes sinistrées, ensuite celle de Zinder où 1687 ménages comprenant 14 036 sinistrés. La région d’Agadez est la troisième sinistrée avec 2051 ménages totalisant 12 897 personnes. Il faut ajouter à ces trois régions, Dosso 1370 ménages totalisant 11 231 personnes et Tillabéry 770 ménages totalisant 5766 personnes sinistrées. Les régions les moins touchées sont Niamey, Diffa et Tahoua. À Niamey par exemple 421 ménages totalisant 2947 personnes contre 406 ménages à Diffa qui totalisent 2842 sinistrés, et enfin la région de Tahoua dans laquelle 2128 personnes sont sinistrées au sein de 253 ménages.

 L’autre situation sur laquelle le Ministre Lawan Magagi a invité les populations à la prudence et à la vigilance est le cas spécifique de la crue soudaine du Fleuve Niger en cette année. Une crue dite locale et qui est consécutive aux eaux charriées  par les affluents du Fleuve  Niger notamment la Sirba et Gorouol. Selon le Ministre, ‘’depuis une semaine cette crue est montée en moyen de 10 cm par jour avant d’atteindre la cote d’alerte rouge qui est 620 cm le 30 août 2019’’. Ce  qui inquiète le plus cette année est que ‘’la cote est allée jusqu’à 638 cm, jamais enregistrée à Niamey, mais Dieu merci les dégâts ont été moindres sur les habitations et les populations’’, a indiqué Monsieur Lawan Magagi.  Toutefois au niveau des aménagements de Saguia amont, Saguia aval et Kirkissoye, ils sont complètement inondés. Aussi  les aménagements de Karey Gorou, Ndounga 1 et 3, Say 1 et 2, Namardé, Liboré, Lata et Saga qui sont sérieusement menacés.

‘’La menace risque de continuer’’, a averti le Ministre de l’action humanitaire et de la gestion des catastrophes. Car à cause de la lâchée d’eau du Barrage de Sélingué au Mali, on risque d’avoir d’autres crues dans les prochains jours, notamment dans les régions de Tillabéry, Niamey et Dosso.

C’est pour cette raison que le Ministre de l’action humanitaire lance premièrement un appel aux autorités municipales afin de reloger les sinistrés dans des sites appropriés autres que les classes en cette veille de rentrée scolaire. Il a ensuite demandé aux autorités municipales d’interdire la circulation des camions transportant du sable sur les digues, ce qui fragilise leur endurance.

Enfin aux partenaires, Monsieur Lawan Magagi a lancé un appel à la mobilisation afin de venir en aide aux populations sinistrées.

 

Koami Agbetiafa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR