La grandeur et la pertinence des relations qu’entretiennent le Niger et la Chine constituent l’un des exemples types d’une coopération gagnant-gagnant, sincère et prospère. L’exemplarité de cette coopération est le fait qu’elle s’appuie principalement sur les leviers de développement de notre pays.

Dans toutes ses interventions au Niger, la Chine a toujours privilégié des secteurs porteurs qui peuvent non seulement impulser le changement mais aussi surtout actionner le développement social et économique des populations. C’est au vu du caractère bénéfique de ces relations que l’on parle de l’exemplarité et la sincérité des sino-nigériennes.

La toute récente visite d’Etat effectuée la semaine dernière en Chine par le président de la République Mahamadou Issoufou a été une occasion de plus pour la Chine de témoigner de la grandeur et de la sincérité des relations qui unissent nos deux peuples.

 La Chine est prête à travailler avec le Niger et à mettre en œuvre les acquis du Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération Sino-africaine. Ce qui favorisera, selon le président Chinois Xi Jinping, « la création des nouvelles perspectives de notre amitié et de notre coopération au grand bénéfice de nos populations ».

En reconnaissance de cette marque d’estime et de considération des autorités et peuple chinois à l’égard du Niger et son peuple, le président de la République, Mahamadou Issoufou a salué cette grande Nation qu’est la Chine, « le pays qui a aidé le plus grand nombre de personnes à sortir de la pauvreté ». L’occasion aussi pour le Chef de l’Etat de féliciter les autorités chinoises qui ont réussir à faire de leur pays, « le premier à réaliser les objectifs du Millénaire pour le Développement », preuve que la Chine a bien pris en envol pour le développement.

Cette visite d’Etat du président Issoufou en Chine est loin d’être comparée à une promenade de santé comme le prétendent certains de ses adversaires politiques.

Quatre accords de coopération ont ainsi été signés. Ces accords portent sur « un Mémorandum d’Entente entre les Gouvernements nigérien et chinois sur la promotion conjointe de la Ceinture Economique de la Route de la Soie et de la Route de la Soie Maritime du 21ème Siècle » ; « un Mémorandum d’Entente sur la Mise en œuvre des Initiatives Economiques et Commerciales dans le cadre des huit initiatives majeures annoncées lors du Sommet de Beijing du FOCAC » ; « l’Accord de Coopération Economique et Technique, Echange de Lettres sur l’approbation du Projet de Routes et Echange de lettres sur les Etudes de faisabilité du Projet de Réhabilitation de la Route Tahoua-Tamaya » ; et « l’Accord-cadre sur le Prêt Préférentiel ».

Oumar Issoufa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR