Les épreuves du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC), marquant la fin de l’année scolaire 2019 au premier cycle nigérien débutent demain, 25 juin 2019 sur l’ensemble du territoire national. Au total, ils seront 150.692 candidats dont 67.951 filles et 82.741 garçons, repartis dans 381 centres à travers le pays, selon les services des Examens et Concours du Ministère des Enseignements secondaires, qui sont appelés à concourir.

A 48 heures du début de ces examens, le ministre des Enseignements Secondaires,  M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro a livré un message, le samedi 22 juin dernier, dans lequel il s’est félicité du fait que « cette année, les examens du BEPC se tiennent après une année scolaire relativement calme qui n’a pas connu assez de perturbations ». L’occasion pour le ministre Samro de rendre un vibrant hommage aux enseignants à travers leurs syndicats, les parents d’élèves et les élèves eux-mêmes pour « leur sens de responsabilité et de sacrifice » qui a permis une bonne exécution du programme et une bonne préparation de ces examens ».

Le ministre s’est également félicité du constat fait que « le diplôme du BEPC retrouve de plus en plus sa crédibilité grâce aux réformes engagées et aux mesures prises dans l’organisation dudit examen par le ministère des enseignements secondaires », ajoutant que cela entre dans « la recherche de la qualité des enseignements /apprentissages, un vœu cher à son Excellence, Monsieur le président de la République, Issoufou Mahamadou, qui fait de l’éduction une de ses priorités ».

Le ministre Sanoussi Elhadj Samro a conclu son message en invitant surtout les candidats à compter sur leurs propres efforts au lieu de céder à la tentation de facilité. « Aucune fraude à ces examens ne sera tolérée », apprend-on.

Oumar Issoufa  

Niger Inter

GRATUIT
VOIR