Le mardi 2 avril 2019, la  cérémonie officielle de lancement du nouveau programme de coopération Niger-UNICEF 2019-2021 s’est déroulée au Grand Hôtel de Niamey. Le montant global de ce programme est estimé à 190,3 millions de dollars US.  On note la présence des membres du Gouvernement, la Représentante de l’UNICEF au Niger, Dr Félicité Tchibindat, le Corps diplomatique, les Partenaires techniques et financiers et bien autres invités.

Le but, selon Dr Félicité Tchibindat est  d’aider le Gouvernement à faire en sorte que tous les enfants, en particulier les plus vulnérables jouissent de leurs droits, les adolescents et les jeunes soient autonomes, les communautés et les systèmes soient renforcés et résilients, l’aide humanitaire et le secteur du développement répondent aux causes structurelles de la fragilité et de la vulnérabilité.

Pour la représentante de l’UNICEF au Niger, ce programme accélérera le passage stratégique d’un mode principalement de prestation de services à des investissements plus importants dans le renforcement des systèmes et des capacités.  Le développement et la participation des adolescents seront mis en avant dans tous les domaines programmatiques.

Dans son mot de bienvenue,  le Ministre du Développement Communautaire et de l’Aménagement du Territoire, M. Abdou Amani  a, au nom du Président de la République remercié l’UNICEF pour son apport au Gouvernement  dans  ses efforts d’amélioration des conditions de vie de la population particulièrement les femmes et les enfants.

Il a par ailleurs réaffirmé l’engagement  de son ministère à coordonner au côté de l’UNICEF la mise en  œuvre de ce nouveau programme dans le but de répondre à l’objectif commun de créer un environnement favorable à la promotion et la réalisation des droits des enfants.

Le ministre a ensuite ajouté : «  au-delà de son cycle temporel de trois ans correspondant, ce nouveau programme a cette particularité de poser les bases d’un horizon temporel de 10 à 15 ans pour parvenir à un impact pérenne sur les conditions de vie des enfants ».

Pour rappel, l’UNICEF a pour mandat de plaider en faveur de la protection des droits de l’enfant, de répondre à leurs besoins fondamentaux et d’élargir les possibilités d’atteindre leur plein potentiel.

Azahi Souleymane           

Niger Inter

GRATUIT
VOIR