Le projet Appui-conseil en matière de Politique Migratoire (APM), a organisé, le vendredi dernier, à l’attention des acteurs étatiques, non-étatiques et des membres des communautés étrangères vivants au Niger, un atelier sur la main d’œuvre migrante de l’économie informelle dans les arrondissements communaux I, III et V de Niamey, en vue de dresser un état des lieux et un diagnostic socio-économique de la situation de la main d’œuvre non qualifiée migrante, exerçant des emplois informels dans les communes de Niamey.

Coprésidé par le Conseiller technique du Ministre d’Etat en charge de l’intérieur, également  président du comité interministériel chargé de l’élaboration de la politique nationale de la migration, M. Nafiou Rabiou et la Cheffe du projet Appui-conseil en matière de Politique Migratoire (APM), cette rencontre permettra de mieux  connaitre les secteurs d’activités qui attirent les travailleurs migrants dans la ville de Niamey, les conditions dans lesquelles ils exercent leurs activités quotidiennes, leurs besoins en matière de protection et le poids de leur contribution au développement économique et social du Niger.

L’objectif, selon, M. Nafiou Rabiou, Conseiller technique du Ministre d’Etat en charge de l’intérieur est de partager les expériences en vue de se faire une idée de la question de la migration et de l’emploi dans le secteur informel à partir d’un échantillonnage fait sur trois communes de la ville de Niamey afin d’alimenter les réflexions dans le cadre de l’élaboration de la politique nationale de la migration.

Il s’agit  d’avoir une connaissance ou des indications sur la question de l’emploi de migrants, de la provenance des migrants, de la question de la relation entre les employeurs et les employés migrants, et de la question du respect de droit (droit du travail, salaire, condition du travail), a déclaré, M. Nafiou Rabiou.

Il a par ailleurs réaffirmé que : «  à partir de la compréhension que nous allons avoir du phénomène, nous allons pouvoir faire dans notre document des propositions de solutions sur les questions notamment  comment intégrer le phénomène migratoire dans la question de développement, comment faire en sorte que les migrants en situation d’emploi précaire puissent être autant que possible pris en charge dans les aspects sociaux, les aspects du droit de travail ».

En outre cette rencontre permettra aussi d’identifier, collecter et mettre à disposition des données statistiques sur les emplois informels des travailleurs migrants dans la ville de Niamey ; d’analyser la situation de la main d’œuvre informelle des migrants nigériens et les ressortissants des pays de la sous-région exerçant des emplois informels du point de vue social et de travail ; de dresser le profil des migrants travaillant dans le secteur informel ; d’identifier les domaines et les secteurs ou les sous-secteurs d’occupation de ces migrants ainsi que leurs besoins en matière de protection sociale.

Azahi Souleymane

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR