Le Lundi 21 Janvier 2019, a eu lieu la cérémonie de remise officielle du Projet de Document de Politique Nationale des Frontières de la République du Niger et de son Plan d’Action. Ladite cérémonie a été présidée par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, Bazoum Mohamed. C’est des mains de Monsieur Alassane Seyboun, Président du Comité Technique Chargé de l’Elaboration de la Politique Nationale des Frontières (CTCEPNF), que le Ministre d’Etat a reçu ledit projet de document.

Il est important de rappeler que ce projet de document de Politique Nationale des Frontières et son Plan d’Action a été validé au cours d’un atelier national tenu du 21 au 23 Novembre 2018. Avant de le remettre au Ministre d’Etat, Alassane Seyboun a tenu à rappeler la démarche qui a guidé le comité dont il a eu l’honneur de présider. D’après lui, « dès son installation officielle le 23 Février 2017 et eu égard aux termes de référence de sa mission, le Comité s’est inscrit dans une démarche inclusive et participative, démarche qui a été marquée par : la collecte des données en rapport avec les différents départements ministériels et autres structures de l’Etat ; les missions de sensibilisation dans les différentes régions ; les ateliers diagnostics des 7 régions frontalières ; l’atelier national de validation du document de synthèse des diagnostics régionaux ; l’atelier de validation du plan du document de la Politique Nationale des Frontières et l’esquisse de son plan d’action ; et l’atelier national de validation de l’avant-projet de document de la Politique Nationale des Frontières et de son plan d’action ».

Evidemment, de nombreux acteurs de divers domaines, issus des zones frontalières concernées par le processus, ont été impliqués au cours des ateliers régionaux et nationaux organisés par le Comité. Ce qui explique le caractère participatif et inclusif de la procédure de travail du Comité Technique Chargé de l’Elaboration de la Politique National des Frontières.

En remettant le projet de document au Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, Monsieur Bazoum Mohamed, Alassane Seyboune n’a pas manqué d’adresser des remerciements à la Coopération Allemande, la Coopération Française et l’Autorité du Liptako Gourma (ALG) pour le soutien de diverses natures qu’elles ont sans cesse apporté au CTCEPNF.

En recevant le projet de document, Bazoum Mohamed a, quant à lui, vivement salué et félicité le Comité pour la qualité du travail accompli qui, il faut le souligner, a duré deux ans. Il a, ensuite, remercié les institutions internationales qui ont apporté des contributions financières et techniques au Comité, contributions qui ont été décisives pour que celui-ci puisse mener à bien sa mission. Bazoum Mohamed a souligné que «  le gouvernement étudiera évidement le Plan et l’adoptera. Il le mettra en œuvre afin de tirer le maximum de profit de l’existence de cette politique que nous ayons définie sur plusieurs années ainsi que son plan d’action. La sécurité d’un pays dépend d’abord de la définition des frontières, la mise en évidence de ce qui relève de son territoire et de ce qui relève du territoire de son voisin. C’est une nécessité impérieuse que de faire ce travail. Je suis très heureux que nous l’ayons accompli pendant que je suis au Ministère de l’Intérieur ».

Le Ministre d’Etat a aussi rappelé avoir déjà contribué à l’élaboration du présent projet de document de Politique Nationale des Frontières dès l’époque où il était alors Ministre des Affaires Etrangères. Et c’est tout à l’honneur de notre pays d’avoir pris de l’avance. Il faut également saluer ce Comité d’avoir fait ce travail.

Bassirou Baki Edir

© NigerInter.com

Niger Inter

GRATUIT
VOIR