Les travaux du troisième pont de Niamey se déroulent normalement et  sont à 23% du taux d’exécution. En effet, suite à une visite guidée sur le chantier organisée à l’intention des médias publics et privés, il ressort que le Pont Général Seyni Kountché dont les travaux ont démarré le 10 Décembre 2017, est à un stade d’exécution satisfaisant au vu du délai contractuel qui est de 36 mois.

La visite guidée a été organisée par la Cellule de Communication de la Présidence de la République sous la surpervision des conseillers Amadou Galabi et Adamou Manzo. D’après les explications du Directeur de Projet  Seidou Sodia, le pont Général Seyni Kountché est actuellement le plus grand ouvrage financé par la Chine en Afrique. Long de 3  km700 subdivisés en un pont principal de 928 m, un second de 126 m et des voies d’accès de 2553 m, il relie le Boulevard Tanimoun  à la route de Torodi et celle menant à Namaro en passant dans le village de Goudel à la Rive Gauche, l’Ile de Néni Goungou et le village de Kourtéré à la Rive Droite.

La zone d’intervention du projet couvre ainsi le 1er Arrondissement Communal au 5ième de la Ville de Niamey. Le coût total du projet est de 50.326.000.000 Francs Cfa. De ce coût global, la Chine octroie 44.830.000.000 Francs Cfa et le Niger finance 5.496.000.000 F Cfa. C’est l’entreprise de construction chinoise  China Harbour Engineering Company qui est chargée de construire l’ouvrage. Cette entreprise créée en 1980, est l’une des premières entreprises chinoises engagées dans des projets d’ingénierie internationaux. Elle possède des filiales dans plus de 80 pays et des projets dans près de 100 pays et régions.

Quant au contrôle et la surveillance des travaux, c’est une autre entreprise chinoise, la Henan Gojian Project Management CO.LTD qui s’en charge.

Le 3ième pont de Niamey aura une durée de vie de 100 ans et est composé de deux voies dans le sens aller et deux autres voies dans le sens retour établies sur une plateforme de 23 m, et dans chaque sens il est prévu un trottoir de 2,5 m, une bordure à gauche de 0,5 m, deux voies des véhicules automobiles de 2 X 3,5 m, un terreplein central de 2 m et une bordure à droite de 0,5 m.

Le caractère gigantesque de cet ouvrage fera date dans les annales des grands travaux réalisés au Niger. C’est évidemment grâce à l’esprit de bâtisseur du Président de la République Issoufou Mahamadou.

Bassirou Baki Edir

© NigerInter.com

Niger Inter

GRATUIT
VOIR