Le 31ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine s’est tenu du 25 juin au 2 juillet 2018 à Nouakchott en Mauritanie. Pour relever le défi de l’organisation de ce Sommet dans sa Capitale, la Mauritanie n’a pas lésiné sur les moyens. La volonté politique a permis de sortir de terre un nouveau Palais des Congrès, la construction de nouvelles routes et la reprise des plus anciennes dans la ville, des lampadaires avec panneaux solaires qui ont été installés et des hôtels ont été réhabilités. Quand on circule dans la capitale mauritanienne on constate que tout est à l’état neuf et un imposant dispositif de sécurité est déployé.

Nouakchott a vraiment fait peau neuve et c’est un véritable tour de force que la Mauritanie a accompli pour pouvoir accueillir le Sommet dans les délais. L’organisation par la Mauritanie du Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine est une source d’inspiration pour tous les pays africains qui ne sont pas habitués à accueillir sur leur sol des évènements de si grande envergure.

Le Niger qui entend accueillir la 33ème Conférence des Chefs d’Etats de l’UA, doit, alors, s’inspirer de l’expérience de la Mauritanie. Dans le cadre des préparatifs de l’organisation de cette Conférence  le Niger dispose déjà de ce qui est appelé ici, le ‘’Programme Niamey Nyala’’. Un programme dont l’ambition est la modernisation de la Capitale pour que celle-ci soit une Ville Coquette.

Grâce à ce programme, Niamey est en train de bénéficier de nombreuses infrastructures de taille et qui, à terme, répondront aux standards internationaux tels que les échangeurs du Boulevard Mali Béro, du Rond Point des Martys et l’Echangeur Diori Hamani. En dehors de ces équipements routiers, des avenues qui, pendant longtemps, étaient en terre ont été goudronnées ou continuent de l’être comme celles qui permettent l’accès au Pont de l’Amitié Chine-Niger et les rues qui sont en train d’être reprises dans le Centre-ville. Un 3ème pont nommé Pont du Général Seyni Kountché et ses voies d’accès sont en construction. Bientôt une voie express sera construite entre le Centre-ville et l’Aéroport Diori Hamani qui, lui-même, va être modernisé. Notons aussi tous les espaces verts aménagés qui poussent partout et les lampadaires qui sont en train d’être installés dans les rues de Niamey.

Toutes ces infrastructures seront d’un réel apport dans la modernisation de la ville de Niamey, la Capitale du Niger. Vont s’y ajouter des hôtels de grand standing répondant aux standards internationaux comme l’immense Hôtel Présidentiel qui est en construction au niveau de l’ex Direction Générale des Douanes.

Ce qui sous-entend que le Niger est un pays qui va alors se doter de nombreuses infrastructures qui répondront aux standards internationaux et permettront à notre pays d’acquérir un savoir-faire qui lui permettra de rentrer dans la cours des grands sur le plan de l’accueil de grands évènements.

Ainsi, sur ce plan, le pays va combler son déficit en matière des infrastructures qui lui permettront de faire un véritable saut dans la modernité.

Quand l’Aéroport International Diori Hamani sera rénové, il sera en mesure de faire face au grand trafic aérien qui va s’accroître pendant et après le Sommet de l’UA. Mieux qu’à l’heure actuelle, il répondra aux normes de sureté et de sécurité.  

Le Centre International de Conférence et la Cité de l’Union Africaine où seront construites une soixantaine de villas présidentielles, vont, quant à eux, garantir à notre pays de grandes capacités touristiques et lui ouvriront des opportunités d’accueil de grands évènements mondiaux.

L’Hôtel présidentiel servira à accroitre la capacité du Niger en matière d’hébergement des hautes personnalités et des hommes d’affaires, sans oublier la rénovation qui sera faite au niveau de l’hôtel Gaweye pour que celui-ci réponde aux normes internationales et renforce sa capacité d’accueil.

Le Sommet de l’UA ne se résume pas à l’accueil des seules hautes personnalités. C’est une occasion à de nombreux autres hôtes qui de près ou de loin peuvent être aussi concernés par celui-ci d’être à Niamey. D’où la nécessité de construire plusieurs autres hôtels et appartements pour garantir l’hébergement de milliers de personnes qui sont attendues.

Organiser un évènement de la taille du Sommet de l’Union Africaine va aussi permettre au Niger de s’offrir un parc automobile très haut de gamme. Ce qui va accroître les capacités du pays en transport des hautes personnalités et d’autres membres des délégations qui vont y participer.

Nos forces de défense et de sécurité vont bénéficier, aussi, de moyens nécessaires à la sécurité des personnes, des biens et des lieux d’accueil choisis dans le cadre de l’évènement par l’acquisition de nouveaux équipements qui leur permettront d’accomplir leur mission.

En dehors de tous ces avantages liés à l’organisation du sommet de l’Union Africaine à Niamey, il y a aussi la médiatisation qui l’accompagne. En effet, pendant au moins une dizaine de jours, notre pays sera sous le feu de la rampe de nombreux médias d’Afrique et du Monde. Ce qui va davantage le faire connaître au plan africain et mondial.

Si beaucoup de pays africains ont relevé le défi d’organiser le Sommet de l’Union Africaine dans les délais, pourquoi pas le Niger ? La Mauritanie a réussi son pari, reste au Niger de réussir le sien. Il y va de son image de marque au sein du concert des Nations. Il y va aussi de l’honneur des nigériens.

Le Président Issoufou a réussi un coup diplomatique en obtenant la confiance de ses pairs africains pour que soit organisé le sommet à Niamey. De gros et lourds investissements sont en train de se faire dans la ville de Niamey. Aux nigériens d’accompagner les efforts que consent les pouvoirs publics pour une réussite totale et éclatante de l’évènement.

Bassirou Baki

Niger Inter

GRATUIT
VOIR