Dans le cadre du renforcement des capacités des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) dans la lutte contre le terrorisme, la criminalité et le trafic illicite des migrants, l’EUCAP Sahel, sous la direction de son chef de mission au  Niger, M. Frank Van der Mueren,  a procédé, mercredi matin au siège de ladite institution, à la remise d’un important lot de matériels  au profit des trois forces de sécurité intérieure et de l’Agence Nigérienne de Lutte contre la Traite des Personnes (ANLTP), un lot d’une valeur de 48 millions de FCFA.

 Cette  cérémonie a regroupé plusieurs membres des forces de Défense et de Sécurité du pays  dont le représentant du  Directeur Général de la Police Nationale, le Haut Commandant de la Garde Nationale et le Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale et de la Directrice Générale de l’Agence Nigérienne de Lutte contre la Traite des Personnes et le trafic illicite des migrants (ANLTP/TIM).

D’une part, le matériel destiné aux FDS composé d’onduleurs, d’ordinateurs, projecteurs, scanner, pointeurs, etc… viendra améliorer les conditions d’enseignement et la qualité de la formation des trois forces.

« Un équipement d’autant plus important qu’il est l’élément moteur de l’apprentissage de techniques, de découverte de méthodes et d’acquisition de connaissances permettant d’améliorer l’efficacité dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et le trafic illicite de migrants », dixit Monsieur Frank Van Der Mueren.

L’Inspecteur Général SOULEY Boubé, représentant du Directeur Général  de la Police Nationale a tenu à remercier EUCAP Sahel au nom de toutes les FDS pour le renforcement des capacités de ces FDS et pour son souci de la durabilité des outils pédagogiques et exhorte l’utilisation à bon escient de cette dotation en matériels informatiques.

Outre les FDS, l’ Agence nationale de lutte contre la traite des personnes (ANLTP), a reçu  un lot de matériels informatiques et bureautiques de 15 millions dans l’optique de renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence au niveau des régions, principalement celles de Maradi et Dosso.

« Le soutien de la mission EUCAP Sahel Niger à l’ANLTP est un partenariat fort depuis près de 4 ans qui se traduit par des conseils, des formations aux acteurs de la chaine pénale et d’équipements pour l’opérationnalisation des activités de l’Agence à travers le pays.  Citons entre autres, le don de 2 véhicules opérationnels pour Agadez et Niamey, la dotation en matériels informatique et bureautique », a rappelé Monsieur Frank Van Der Mueren.

Et d’ajouter : « le soutien d’EUCAP à l’ANLTP s’inscrit dans la politique de l’UE en général et du mandat de la mission EUCAP Sahel Niger en particulier visant à soutenir les autorités nigériennes dans leurs programmes de lutte contre la migration irrégulière, la traite des personnes et la criminalité transnationale organisée ».

Pour Madame Gogé Maimouna Gazibo, cette cérémonie vient à point nommé pour le soutien considérable d’EUCAP Sahel à son Agence : « c’est une opportunité pour remercier Eucap Sahel qui nous appuie pour renforcer nos capacités institutionnelles. Ce matériel est au profit des forces nationales et de sécurité intérieure, ce matériel va permettre non seulement de les former autour de l’agence  mais également d’avoir des extensions en ayant des magistrats spécialisés en matière de traite des personnes au niveau des régions. Une partie du matériel, ira à Maradi et Dosso, qui auront des juges spécialisés en matière de traite de personnes et de trafic illicite de migrants c’est pour pouvoir rendre leurs bureaux effectifs et opérationnels que nous réceptionnons ce don ».

Le chef  de mission d’EUCAP Sahel entend continuer sa collaboration avec l’ANLTP dans le renforcement des capacités des acteurs de la chaine pénale dans le cadre de l’ordonnance du 16 décembre 2010 relative à la traite des personnes et la loi 2015-36 du 26 mai 2015 portant sur le trafic illicite des migrants.

« Ce renforcement se traduira par des formations sur des aspects juridiques et institutionnels ainsi que des séances de sensibilisation au profit des autorités administratives et politiques, les forces de l’ordre, la société civile, la collectivité territoriale, les chefs religieux et coutumiers, les chefs traditionnels ainsi que la population nigérienne dans son ensemble ».

Il a enfin réitéré l’engagement de la mission EUCAP Sahel Niger auprès des Forces de Sécurité Intérieure, du Ministère de la Justice et auprès de l’ANLTP/TIM, de les accompagner dans leurs programmes de lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et la traite des personnes et la migration irrégulière.

Chafâatou SALEY

Niger Inter

GRATUIT
VOIR