C’est l’assurance donnée au peuple nigérien par le Président de la République, Issoufou Mahamadou, qui s’est engagé à « s’investir personnellement » pour que l’année scolaire et académique en cours ne soit pas compromise. Cet engagement, le Chef de l’Etat l’a pris, le 3 mai dernier, devant les responsables de l’Intersyndicale des travailleurs nigériens (ITN) qu’il avait reçu en audience, en marge des festivités entrant dans le cadre de la fête du 1er mai, célébrée mardi dernier.

La crise scolaire et universitaire qui paralyse le secteur éducatif nigérien faisait partie des points saillants de la vie nationale, abordés par les responsables syndicaux de l’ITN avec le Chef de l’Etat.

Dans leurs échanges sur cette épineuse question de l’école nigérienne, a-t-on appris, le Chef de l’Etat, le Père de la Nation, s’est montré très préoccupé de la situation qui prévaut dans le secteur de l’enseignement au Niger, un domaine pour lequel l’Etat a pourtant consenti d’énormes efforts, en termes d’investissements, tant financier, humain et matériel, pour que l’école soit véritablement « une base sociale fondamentale du développement, un ascenseur social par excellence ».

Pour traduire en acte l’engagement pris par le Président de la République de sauver l’année scolaire en cours, le Gouvernement a d’abord maintenu les dates prévues pour la tenue des différents examens de fin d’année, à tous les niveaux de l’enseignement. De même, il s’est engagé à mettre les moyens qu’il faut pour que ces examens se déroulent normalement sur l’ensemble du territoire national.

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, M. Yahouza Sadissou, qui a visité vendredi dernier, le Service des examens du baccalauréat a confirmé aux scolaires et parents d’élèves, le maintien, par le Gouvernement, de toutes les dates des examens de fin d’année. Désormais, la balle est dans le camp des scolaires. Ils sont suffisamment informés que « l’année scolaire en cours ne sera pas blanche ». A eux de faire preuve de retenue et de responsabilité et surtout se remettre au travail afin de mieux préparer leurs examens qui se dérouleront aux dates indiquées.

M.Oumar Issoufa  

Niger Inter

GRATUIT
VOIR