C’est avec un grand plaisir que j’ai appris sur les réseaux sociaux que vous (NDLR : le ministre du pétrole) avez visité ce jour 23 juillet 2021, Goumerie le site pétrolier d’Agadem. J’espère que vous avez pu constater les installations mécaniques qui permettent aux chinois d’exploiter le pétrole du Niger et les emplois que cette industrie aurait pu créer à la jeunesse Nigérienne.

La plus grande question que nous devons nous poser ici est celle-ci : « Et si le Niger pouvait un jour exploiter son pétrole et avoir les 100 % de revenus pour son peuple ?

Il y’a de cela 30 à 40 ans en arrière, les chinois n’avaient pas la technologie d’exploitation du Pétrole, alors comment se fait-il que ceux-ci arrivent à faire ce qu’ils ne faisaient pas il y’avait 30 ou 40 ans ?

C’est grâce à la formation massive des ingénieurs mécaniciens et polytechniciens que les chinois sont parvenus à maîtriser l’exploitation du pétrole et d’autres ressources minières.

Exemples et expériences des pays Asiatiques : les pays Asiatiques, l’Inde et la Chine ont compris que la mécanique est un élément déclencheur de l’industrialisation. Ils ont envoyé des jeunes pionniers dans les années 1960 et 1970 dans les pays développés pour apprendre la mécanique dans des grandes écoles. Ces jeunes pionniers ont aussi appris la pédagogie (l’art d’enseigner) la mécanique. Dès le retour de ces jeunes pionniers dans leurs pays respectifs, les gouvernements ont investi massivement dans l’apprentissage de la mécanique dans les collèges et lycées. Par le biais de l’apprentissage massif de la mécanique, l’Inde et la Chine ont amorcé leurs industrialisations.

Pourquoi des ingénieurs mécaniciens ?

 

Nul ne peut ignorer un seul instant, le rôle d’un mécanicien dans la gestion des tâches quotidiennes dans notre vie, ainsi que la gestion des activités économiques dans le monde entier.

Je vous décris en quelques lignes l’importance d’un mécanicien dans notre univers.

Le mécanicien est un élément clef dans le succès de tout projet de construction de bâtiment, construction de route, transport aérien, transport maritime, agriculture, élevage, transformation des produits agricoles, exploitation des mines etc…

Le mécanicien est indispensable dans toutes les activités de production dans ce monde.

  • Prenons le transport aérien ou maritime, le pilote d’un avion ne peut décoller sans avoir l’autorisation du Mécanicien. Le capitaine d’un bateau ne peut naviguer sans avoir l’autorisation du mécanicien ;
  • Prenons l’Agriculture mécanisée ; la mécanisation de l’agriculture se fera par des ingénieurs mécaniciens. La transformation des produits agricoles se fera par l’installation des usines de transformation. La construction de ces usines ainsi que leurs maintenances seront assurées par des mécaniciens ;
  • Dans le cas des minerais, le pétrole, l’or, le phosphate, le fer, le manganèse. L’exploration ou l’exploitation de ces gisements demeure toujours la compétence des mécaniciens.

L’apprentissage des métiers de mécanique, d’électromécanique, d’électricité industrielle, de soudure, de chaudronnerie vont permettre au Niger d’exploiter son pétrole ainsi que d’autres minerais dans 10 à 15 ans à venir.

Je propose qu’un pourcentage sur des revenus du pétrole soit prélevé pour la création d’un centre d’excellence en mécanique pour promouvoir la formation de 10 000 ingénieurs mécaniciens polytechniciens afin de permettre au Niger d’exploité son pétrole ainsi que d’autres minerais d’ici 10 à 15 ans à venir.

Le Niger demeure une source de gisements géologique tant convoité par le monde entier. Cependant, tant que le Niger ne maitrisera pas l’exploitation de son pétrole ainsi que les autres ressources minières de son sous-sol, nous demeurerons toujours un pays pauvre et très endetté.

La formation massive de 10 000 ingénieurs mécaniciens, polytechniciens est un impératif pour un Niger émergent. La formation massive des ingénieurs mécaniciens va entraîner automatiquement une vague de délocalisation des industries au Niger, cela va créer des millions d’emplois, augmenter aussi l’assiette de la collecte des impôts de l’État.

Dans l’espoir de pouvoir vous présenter un jour le projet de création d’un Centre d’Excellence en Mécanique pour promouvoir la formation de 10 000 ingénieurs mécaniciens polytechniciens, je vous souhaite un très bon séjour à AGADEM.

 

SAMUEL KOFI FANGNON

 

INGENIEUR MECANICIEN

EXPERT DANS LES PROJETS DE FORAGES D’EAU

CITOYEN CONCERNE PAR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE L’AFRIQUE

E-mail : citoyensconcerne@yahoo.com

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR