Messieurs les membres du Gouvernement,

Honorables collègues Députés,

Mesdames et Messieurs,

Par la grâce d’Allah, le Tout puissant, nous arrivons à la fin de cette première session extraordinaire alors que l’hivernage se poursuit dans des conditions qui poussent à l’optimisme. En effet, çà et là, à travers notre pays, les labours ont succédé au semis avec un enthousiasme entretenu par une pluviométrie des plus rassurantes. Puissent ces belles promesses se concrétiser par de généreuses récoltes !

Quant à vous, chers collègues, je voudrais très sincèrement vous féliciter et vous remercier pour le travail abattu en si peu de temps. Il faut le dire, pendant ces deux semaines, discrètement mais assidument vous avez fait ce qu’il y avait à faire pour venir à bout de notre ordre du jour.

Ainsi, l’examen du projet de rectification de la loi de finances 2021, a été conduit par toutes les commissions dans les règles de l’art. Le résultat final que nous venons d’adopter reflète la qualité de nos débats aussi bien en commission qu’en plénière. Nous nous sommes tous félicités que le collectif au budget en cours nous ait permis de revoir à la hausse le budget initial qui passe ainsi de 2 644, 53 à 2 830,99 milliards, soit un accroissement de 7,05%.

Nous nous sommes surtout félicités de l’affectation de ces ressources à la couverture de certains besoins prioritaires comme l’amélioration des effectifs des Forces de Défense et de Sécurité ou la réalisation d’investissements en matière de sécurité. Dans le contexte actuel, la Représentation nationale ne peut que saluer l’esprit d’opportunité du Gouvernement. En effet, aujourd’hui, pour l’ensemble de nos compatriotes, aucun sacrifice financier ou économique n’est de trop s’il peut permettre à notre pays de retrouver sa quiétude d’antan en venant à bout de tous les ennemis de la paix tapis le long de certaines de nos frontières.

S’agissant du contrôle de l’action gouvernementale, je voudrais remercier les membres du Gouvernement qui ont participé de bonne grâce à l’unique séance de questions d’actualité que nous avions organisée au cours de la présente session. J’en profite pour rappeler à tous nos partenaires du Gouvernement que les députés privilégient de plus en plus ce mode de contrôle en raison de sa spontanéité et de son caractère informatif pour nos compatriotes qui suivent la retransmission en temps réel des débats y relatifs. Il me semble qu’il s’agit là d’une belle opportunité offerte aux ministres pour communiquer directement avec nos concitoyens. Je souhaite que chacun d’entre eux le comprenne ainsi.

Chers collègues, pour finir, je voudrais à nouveau souhaiter que la campagne agricole en cours soit des plus productives afin que nos prévisions budgétaires et nos espoirs de croissance économique soient confortés. Je voudrais également souhaiter que de fermes mesures d’anticipation des citoyens concernés et du Gouvernement nous permettent de mieux prévenir les conséquences de probables inondations. Avec ces souhaits et mes remerciement renouvelés à tous nos collaborateurs et à la presse, je déclare close la première session extraordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2021.

 

Vive la République,

Vive le Niger.

Niger Inter

GRATUIT
VOIR