La tournée de proximité de Mohamed Bazoum, Président du PNDS Tarayya dans le Département de Ouallam (Région de Tillabéry) où il a séjourné auprès des militants et sympathisants de sa formation politique a drainé du monde de sorte qu’on a observé une marée rose dans cette localité. Bien avant cette étape, il a été l’hôte des populations du Département de Filingué où il a animé des meetings à Filingué, Bonkoukou, Baleyara, Chical et Damana.

A cette occasion, des milliers et des milliers de personnes lui ont réservé un accueil chaleureux, tout comme partout où il est passé dans la Région de Tillabéry.

Dans des localités comme Gothèye, Dargol et Téra (Département de Téra), dans le cadre d’une étape qui précède celle du Département de Filingué, il a été accueilli avec le même faste et beaucoup d’allégresse. A cette occasion, il fut érigé en Maïga, un titre honorifique local qui n’est pas attribué à n’importe qui au sein des populations locales, les Songhaï qui en sont les dépositaires.

Dans chacune des étapes de sa tournée de proximité, tout semble indiquer que, partout au Niger, c’est le fief incontesté du PNDS Tarayya. Il n’y a pas un village, hameau et ville significative où il est passé où un monde fou ne l’a pas attendu et accueilli avec des ‘’en 2021, sey Bazoum !’’, ou des ‘’sey ka yi !’’, ou encore ‘’Tarayya karhi ! Tarayya ilmi !’’.

Après l’étape du Département de Filingué qui s’est déroulée entre le 14 et 17 novembre 2020, le président Mohamed Bazoum a continué sa visite de proximité, toujours dans la Région de Tillabéry, du côté de celui de Say.

Dans ce cadre, il a animé des meetings qui ont drainé des marées humaines et pris des bains de foules impressionnants à Youri, Say et Torodi, du 20 au 21 novembre 2020. A Say, localité historiquement sainte, en bon musulman, il fut compté au nombre des fidèles qui ont participé à la prière collective du vendredi.

Le 22 novembre 2020, c’est au tour du Département de Ouallam de recevoir le leader rose. Cette étape qui s’effectue en plein cœur du Zarmaganda a continué de se dérouler jusqu’à ce lundi, 23 novembre, et a concerné les localités de Simiri, Ouallam, Dingazi et Tondikwindi où une foule immense lui a réservé un accueil de grand jour.

Des meetings et des bains de foule ont émaillé l’arrivée du Président Bazoum dans cette partie du nord-ouest nigérien.

En rappel, Ouallam est le Département qui, en 2016, au Niger et nulle part ailleurs, a été marqué par une baisse du nombre de voix pour le PNDS Tarayya alors que celui-ci est connu pour être un parti en constante progression en termes de suffrage depuis sa création le 23 décembre 1990.

En effet, le parti a recueilli, en 2011, 25 739 voix, mais s’est retrouvé avec 12 147 voix en 2016. Ce qui, en tout état de cause, lui fit perdre 2 députés. La progression du Mouvement Démocratique Nigérien pour une Fédération Africaine (Moden FA Lumana Africa) et, à un moindre niveau, la situation sécuritaire qui s’est dégradée entre temps, en sont, à coup sûr, pour quelque chose.

Pour l’heure, la présente tournée dans la région doit, sans doute, être considérée comme entrant dans le cadre d’une remobilisation des militants et sympathisants pour qu’aux prochaines élections, le parti redevienne la plus grande formation politique à l’échelle locale.

Au vu de l’immensité des foules qui l’ont, ici, accueilli, le président Mohamed Bazoum a toutes les raisons d’être confiant que son parti ait renoué déjà, au plan local, avec sa force et sa grandeur d’antan.

Par ailleurs, il importe de souligner que le leader du PNDS Tarayya est, dans ce voyage à Ouallam, à la tête d’une coalition de 45 partis politiques, la ‘’Coalition Bazoum 2021’’ qui soutient sa candidature aux prochaines élections présidentielles.

De quoi le rendre encore plus confiant quant à une victoire éclatante au scrutin du 27 décembre 2020.

Bassirou Baki Edir

Niger Inter

GRATUIT
VOIR