« Interdire les applications qui encouragent l’achat et la consommation du tabac et le vapotage sur Google Play store » : Un appel de l’ACTA et de 178 autres organisations de la société civile.

L’Alliance pour le Contrôle du Tabac en Afrique (ACTA) fait partie des 179 organisations de 62 pays qui ont demandé à Google de mettre en œuvre une politique interdisant les applications qui encouragent l’achat ou la consommation des produits du tabac et de vapotage dans le Play store. Une lettre signée par ces organisations a été envoyée au PDG de Google, Sundar Pichai, le mercredi 28 octobre 2020.

Avec les produits de vapotage fortement et faussement promus en Afrique comme « alternatives moins nocives » au tabagisme, la nécessité d’arrêter la publicité de ces produits sur une plateforme aussi vaste que Google Play store ne peut être jamais assez soulignée, étant donné que le tabac tue 8 millions de personnes dans le monde, la plupart dans les pays à faible et moyen revenu.

Plusieurs autres géants de la technologie tels que Apple et Amazon se sont déjà ralliés à cette politique. 200 applications ont été retirées de Apple store, suite à une annonce en Novembre 2019 que la compagnie interdirait et retirerait des applications encourageant l’utilisation des produits du tabac. Google qui est prédominant en Afrique devrait faire de même.

Leonce Sessou, Secrétaire Exécutif de l’ACTA, fait remarquer que « l’Afrique enregistre déjà d’énormes fardeaux sanitaires et socio-économiques dus à l’industrie du tabac. Les enfants sont fortement ciblés par un marketing agressif de cigarettes produites par les multinationales du tabac et, l’introduction des produits de nouvelles technologies vient aggraver une situation déjà préoccupante ».

La lettre adressée au PDG de Google souligne la manière dont les compagnies du tabac et de nicotine ont exploité la crise de COVID-19 pour commercialiser et promouvoir une livraison spéciale de leurs produits en ligne et par les téléphones portables. « Cette pratique, qui viole carrément la loi dans certains pays, facilite la dépendance car même ceux qui n’auraient pas connu ces produits ont la possibilité de les découvrir, de les commander et de se les faire livrer à partir d’une application téléchargée sur leur téléphone portable depuis Google Play store », explique M. Leonce.

L’Alliance pour le Contrôle du Tabac en Afrique est consternée par les nombreuses stratégies déployées par l’industrie du tabac pour faire des profits, alors qu’elle est pleinement consciente du fait que ses produits tuent. Leonce Sessou déclare : « Il est malheureux que les entreprises de nouvelles technologies aient dû être entraînées dans les stratégies impitoyables des Grands Cigarettiers pour rendre les gens dépendants de leurs produits ».

L’industrie du tabac est le vecteur d’une épidémie qui est mondialement connue pour être la principale cause de décès évitables. Les pays africains doivent veiller à ce que leurs citoyens soient protégés contre ces produits. L’ACTA recommande l’adoption et la mise en œuvre totale de politiques de lutte antitabac rigoureuses pour aider à maîtriser cette situation.

Contact Media: AYONG I. CALEB
Email: ayong@atca-africa.org

L’ACTA est un réseau panafricain d’organisations de la société civile à but non lucratif et apolitique dont le siège est à Lomé, au Togo. Avec des membres dans 38 pays, l’ACTA se consacre à la promotion de la santé publique et la prévention de l’épidémie du tabagisme sur le continent.
Niger Inter

GRATUIT
VOIR