Noma Oumarou est seul habilité à parler au nom du parti Lumana FA. C’est en substance ce qu’il faut retenir de la décision du juge rendue ce mercredi 5 aout 2020 dans le procès qui l’oppose au bureau politique de Lumana représenté par Mahamane Sani Mahamane, Secrétaire général du parti.

Face à la presse, le président Oumarou Noma a dit que l’origine de la crise au sein de Lumana FA c’est ‘’la violation des textes du parti’’. Il a dit qu’il était confiant dès au départ en ce sens qu’il savait que la légalité est de son côté.

Noma entend redynamiser les structures du parti pour les prochaines batailles électorales. Il estime qu’à l’issue de son Congrès, Lumana va présenter des candidats aux différents scrutins. Il présentera également un candidat aux présidentielles. Selon une source qui l’a contacté, il a confié, contre toute attente, que dans sa perspective Hama Amadou serait relégué aux oubliettes.

Après la suspension de son Congrès à Dosso par le juge des référés, désormais seul maître à bord, Noma et ses camarades de lutte ont la latitude d’organiser leur Congrès à Niamey ou à Dosso.

La partie adverse animée par Soumana Sanda et Tahirou Seydou dit Parc 20 indiquera très certainement dans les prochains jours son plan B ou la conduite à suivre par les militants restés fidèles à Hama Amadou.

En plus de Seini Mereda qui est avec Noma Oumarou, les prochains jours nous édifieront sur les soutiens du nouveau patron du parti au sein du gotha lumanais notamment les députés et les leaders régionaux. Wait and see.

EMS

Niger Inter

GRATUIT
VOIR