Après analyse  de la situation de la Diaspora  aux États Unis en générale et de l’Arrêt : No. 04/CC/MC du 15 juin 2020 de la Cour Constitutionnelle du Niger en réponse à la requête de S E M le Premier Ministre qui valide la décision de la CENI de suspendre l’enrôlement des nigériens de la Diaspora citant: “la Covid-19 est un cas de force majeure qui justifie la suspension de l’enrôlement des nigériens de la Diaspora au fichier électoral national biométrique.”  Le Conseil des Nigériens aux États Unies (CONUSA)  fait la déclaration suivante:

 

  • Le CONUSA accueille avec surprise, déception et tristesse cette discision, parce qu’elle constitue un recul grave à la démocratie et risque de freiner la continuation du vote de la Diaspora et cela après l’occasion qui lui a été donnée de s’exprimer lors des élections générales de 2016.

 

  • Le CONUSA déplore le caractère unilatéral de cette décision car prise sans aucune consultation avec les représentants de la Diaspora.

 

  • Le CONUSA informe la CENI qu’il existe presque partout dans nos pays d’accueil des voies alternatives très claires qui peuvent permettre un bon déroulement de l’enrôlement biométrique qui rendra possible le vote des nigériens de l’extérieur.

 

  • Le CONUSA invite le Ministre des Affaires Étrangères , de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur ( MAEC/IA/NE) à créer un cadre de consultation rapide entre la CENI, les Ambassades et les représentants de la Diaspora pour réfléchir sur les voies alternatives en vue  de créer  toutes les conditions permettant à la Diaspora de continuer à exprimer leurs suffrage. Afin d’éliminer tout obstacle pouvant interrompre ou remettre en cause le vote de la Diaspora.

 

  • Le CONUSA reste convaincu que le développement et l’émergence du Niger passe par l’intégration et l’inclusion effective de sa Diaspora qui constitue une véritable source exceptionnelle de ressources et expertises or cette intégration ne sera complète que quand cette dernière peut exercer intégralement ses droits fondamentaux parmi lesquels le droit de vote qui est l’indice le plus important de la citoyenneté́.

 

  • Le CONUSA invite la CENI, les autorités et leurs partenaires à revoir cette décision néfaste aux intérêts de la Diaspora et le progrès de la démocratie au Niger.

 

  • Enfin, le CONUSA lance un appel solennel à toutes les nigériennes et à tous les nigériens vivant en dehors des frontières de notre très cher pays le Niger à faire front uni contre cette décision de la CENI.

 

Vive la Démocratie !!!

Vive le Niger !!  

Le Président  

 Elh Douma Seibou 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR