Fermés depuis le 17 mars 2020 dans le cadre de la prévention contre la propagation de la maladie à coronavirus (Covid-19) qui sévit dans le monde, les établissements scolaires au Niger ont rouverts ce lundi 1er juin sur l’ensemble du territoire national.  Ce matin, l’ambiance était bon enfant dans les établissements scolaires de la capitale avec les retrouvailles, d’abord entre les élèves eux-mêmes, puis avec les enseignants.  De part et d’autre, c’est l’enthousiasme qui se lit sur tous les visages.

Autorités académiques et parents d’élèves se congratulent eux de cette reprise des classes, preuve que le combat contre la propagation de cette maladie est en train d’être gagné grâce à l’engagement de l’Etat à préserver la santé des populations et le respect par ces dernières, des mesures barrières édictées pour lutter contre cette pandémie.

Pour décider de cette reprise des cours, il a fallu d’abord pour le gouvernement de s’assurer de l’avis favorable du comité d’experts de suivi de l’évolution de cette pandémie et de la pertinence des mesures de précaution à suivre tant par les scolaires que le personnel d’encadrement pour éviter tout risque de contagion.

Mieux, pour davantage prévenir contre la propagation de cette maladie avec la reprise des cours, le gouvernement avec l’appui de ses partenaires a doté les écoles en produits d’hygiène tels que les masques, les savons, les gels hydro alcoolique, le matériel de lavage des mains et a préconisé l’intensification de la sensibilisation dans tous les établissements scolaires. Dans le même ordre d’idées, les responsables des établissements scolaires et les municipalités ont été instruit à désinfecter, de façon permanente toutes les classes après les cours.

Outre ces mesures d’ordre général, beaucoup d’autres « mesures particulières ont été décidé pour chaque sous-secteur de l’enseignement en fonction de leurs spécificités », a indiqué le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, M. Yahouza Sadissou, également coordonnateur des ministres en charge de l’éducation et de la formation, dans un point de presse qu’il a aminé en prélude à cette réouverture des écoles.

Selon le ministre Yahouza Sadissou, « l’objectif visé par le gouvernement à travers cette reprise des cours à tous les niveaux d’enseignements au Niger est de sauver l’année scolaire et académique en cours, et cela, avec le minimum de risques de contagion au Covid-19 ».

Aussi, le gouvernement exhorte vivement les acteurs de l’école à tout mettre en œuvre pour respecter et faire respecter les mesures barrières édictées dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et de s’investir résolument pour sauver l’année.

 Oumar Issoufa

 

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR