Face à la menace de la pandémie du Covid-19 qui n’épargne aucun pays au monde, le Niger qui compte à la date du 27 mars 2020, un total de 10 cas confirmés dont malheureusement un décès, continue à prendre des initiatives louables visant à stopper la propagation du virus au sein des communautés.

Outre les mesures préventives déjà prises le 13 et 17 mars dernier, le gouvernement, réuni en conseil des ministres, le vendredi 27 mars dernier, après avoir constaté la progression de cette pandémie au Niger, a décidé d’élargir et de renforcer toutes les mesures déjà en vigueur.

Ainsi, après l’exhortation faite l’ensemble des Nigériens à « redoubler d’effets dans les prières afin que Dieu, le Tout puissant, assiste le Niger et le reste du monde face à cette terrible pandémie », le gouvernement a décidé de « la proclamation de l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire national ». Il décide aussi de « l’isolement de la ville de Niamey pendant une semaine, à compter du dimanche 29 mars 2020 à minuit ».

Un couvre-feu à partir du samedi 28 mars 2020 de « 19 heures à 6 heures est instauré sur toute l’étendue du territoire de la ville de Niamey ».

En outre, pour rendre plus efficace la gestion de cette pandémie, le conseil des ministres a décidé de « la prise en charge gratuite des malades confirmés positifs au Covid-19 suivant le protocole chloroquine et/ou azithromycine en milieu hospitalier ou de soins », puis « la mise en œuvre de la stratégie de recherche active des cas suspects de malades à coronavirus ainsi que le renforcement du test de dépistage et du confinement » et « le renforcement des équipements de protection du personnel de santé engagé dans la lutte contre le coronavirus ».

Aussi, afin de renforcer les capacités de nos centres de santé à faire face à la pandémie du Covid-19, le gouvernement décide du « recrutement immédiat à la Fonction publique de 1500 agents de santé ».

L’ensemble de ces mesures prises ont été confirmées par le Président de la République, Issoufou Mahamadou, dans son message à Nation du 27 mars dernier, le deuxième du genre adressé au peuple nigérien en l’espace de 10 jours.

La pandémie du Covid-19, devenue une préoccupation sanitaire de premier ordre au Niger, le Chef de l’Etat, père de la Nation se met ainsi au devant de la scène dans la lutte contre ce mal qui continue à endeuiller le monde.

C’est pour cette raison que le Niger, comptant 10 cas confirmés à la date d’aujourd’hui, intensifie les actions préventives pour circonscrire la propagation, surtout que de part le monde, il est admis que « le Covid-19 n’a jusque-là aucun traitement, ni vaccin ».

Le seul moyen de lutte qui s’offre à l’humanité est la prévention, d’où cet appel solennel du président de la République, demandant humblement au peuple nigérien de « Respecter toutes les mesures prises dans le cadre de ce combat contre le coronavirus ».

 Oumar Issoufa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR