Cet incendie qui vient d’endeuiller le monde scolaire, à Niamey, est une tragédie.
En effet, hier 13 avril 2021, aux environs de 16 heures, les Nigériens ont appris avec émoi que l’école primaire Pays bas, une banlieue située au sud-est de Niamey, a été emportée par le feu. Un incendie dont on ignore l’origine qui a fait plusieurs victimes.

Outre d’importants dégâts matériels enregistrés, on déplore une vingtaine de morts, apprend-on.

Selon le commandant du groupement national des sapeurs pompiers militaires du Niger, Colonel Sidi Mohamed « il s’agit de classes en paillote ayant pris feu. Nos secours sont partis rapidement, le feu a été éteint. Il s’agit à peu près de 21 classes en paillote. Malheureusement il y a eu à peu près une vingtaine d’enfants qui avaient été pris au piège dans ce feu « .

Le Premier Ministre SEM Ouhoumoudou Mahamadou qui était sur les lieux de l’incendie, accompagné des ministres de l’intérieur Alkache Alhada et de l’éducation nationale Dr Rabiou Ousman et le gouverneur de la région de Niamey, ont tenu à compatir aux douleurs des parents d’élèves emportés par les flammes, puis leur présenter en même temps leurs condoléances.

Le Premier Ministre a promis que ‹‹ les auteurs si c’est un crime, soient trouvés ››. Ce mercredi 14 avril toutes les écoles sont fermées à Niamey. Décision prise par la Direction Régionale de l’Education et l’USN (Union des Scolaires Nigériens).

Pour l’heure les réelles causes de cet incendie ne sont pas encore élucidées. Vivement que les autorités ouvrent des enquêtes pour situer l’opinion nationale sur cette tragédie qui endeuille le pays tout entier, au tout début du mois de ramadan cette année. A travers les réseaux sociaux les citoyens clament  »plus jamais de classes en paillotes au Niger ».

Koami Agbetiafa

Niger Inter

GRATUIT
VOIR