Inauguration campus Roi Abdullah Une véritable passerelle pour la réalisation de la jeune fille

Le Chef de l’État SE Issoufou Mahamadou a présidé, ce lundi 29 mars 2021 à Niamey, à l’inauguration du campus universitaire du Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud. Un véritable joyau architectural au profit de la jeune fille.

Cet événement grandiose auquel ont pris part d’illustres personnalités, parmi lesquelles se trouvent le Président de la République, le Premier Ministre, les membres du gouvernement et le corps diplomatique. Se figurent aussi parmi les hôtes de marque, le Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) Dr Bandar Hajjar, le Secrétaire Général de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), Dr Youssef bin Ahmed Al-Othaimeen et du Vice-président du Conseil de Gestion de l’Université islamique au Niger Cheick Abdourahman Ben Ali Al-Jarwan. Portée au travers du projet Waqf, cette importante infrastructure qui vient d’être inaugurée ce jour, est un campus des étudiantes de l’Université Islamique au Niger et généreusement financée par le Roi d’Arabie Saoudite Sa Majesté Abdullah Bin Abdul Aziz Al-Saud, à hauteur de 65 millions. Elle est d’ailleurs baptisée sous le vocable de campus universitaire du Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al-Saud.
Le ministre de l’enseignement supérieur, dans son discours inaugural l’a également évoqué, tout en saluant la Banque Islamique de Développement (BID), pour avoir mobilisé les fonds. Ainsi, la réalisation du joyau que présente la nouvelle université des jeunes filles, vient s’ajouter au patrimoine immobilier de l’enseignement supérieur. Aussi le Chef de l’État Issoufou Mahamadou est-il réjoui de la concrétisation du projet Waqf, qui contribue également à ‹‹ la réalisation des objectifs du programme de Renaissance relatif à l’éducation ››. Une contribution forte, a t-il ajouté ‹‹ du développement du système scolaire et de l’enseignement supérieur, surtout en ce qui concerne la scolarisation de la jeune fille ››.
Le nouveau campus est construit sur un terrain de 11,2 hectares dans le quartier Koira Kano. Il comprend 3 bâtiments dont 5 facultés prévues pour 2500 étudiantes, des dortoirs pour une capacité totale de 1258 étudiantes, un amphithéâtre de 400 places, un centre de recherche, un bibliothèque universitaire. En plus de cela, on compte aussi une clinique, une mosquée et une station d’épuration des eaux usées. Les travaux de construction ont débuté en septembre 2017 et ont achevé en décembre 2020, soit trois ans d’exécution. La réception technique finale des travaux a eu lieu le 15 janvier 2021 par un comité composé de la BID, l’Université, les ministères du plan, de l’enseignement supérieur, de l’équipement ainsi que la haute autorité du Waqf.
Cette cérémonie d’inauguration du campus universitaire du Roi Abdullah bin Abdul Aziz Al-Saud est couplée avec la décoration par le Chef de l’État, de cinq personnalités pour leur contribution multiple au développement du Niger. Il s’agit bien sûr du Roi Abdullah bin Abdul Aziz Al-Saud, décoré à titre posthume au Grand Croix de l’Ordre National du Niger, le président de la Banque Islamique de Développement, Dr Bandar Hajjar, élevé à la Dignité de Grand Croix de l’ordre national du Niger, l’ancien président de la BID élevé au Grand Officier de l’Ordre National du Niger, le Secrétaire Général de l’Organisation de la Coopération Islamique Dr Youssef bin Ahmed Al-Othaimeen également décoré au Grand Officier de l’Ordre National du Niger et enfin l’Ambassadeur plénipotentiaire du Royaume de l’Arabie Saoudite au Niger, M. Turki Bin Najin bin Abdoul Kadri Al Ali, élevé au Commandeur de l’Ordre émérite du Niger. Le Président Issoufou Mahamadou a exprimé sa gratitude à l’endroit des cinq récipiendaires pour leur implication forte en faveur des projets dont le Niger a bénéficié.
La cérémonie d’inauguration a pris fin à travers une visite guidée du Président de la République. Cette visite guidée des locaux du nouvel édifice a permis de toucher du doigt la réalisation de ce projet.
Au cours de cette même journée, c’est -à -dire dans l’après-midi, est procédé au lancement officiel des activités du premier fonds Waqf, au profit des ayants-droits des agents des FDS.
ll faut rappeler que l’Université Islamique au Niger a été créée en 1986 pour diriger la recherche et l’éducation et répondre aux besoins de la communauté musulmane en Afrique de l’ouest. Il est doté de cadres musulmans compétents techniquement et moralement équipé pour faire face aux défis modernes du monde. La nouvelle infrastructure se révèle comme une véritable passerelle d’excellence au profit de la jeune fille, ceci, comme l’a martelé le Chef de l’État pour ‹‹ maintenir la jeune fille à l’école au moins jusqu’à l’âge de 16 ans, pour mettre fin au mariage précoce et aux grossesses précoces ››.
Au cours de cette même journée, c’est -à -dire dans l’après-midi, est procédé au lancement officiel des activités du premier fonds Waqf, au profit des ayants-droits des agents des FDS
Initié par le Président de la République Issoufou Mahamadou, après l’attaque d’Inatès faisant plus d’une centaine de victimes, ce fonds est doté de 4 millions de dollars, soit près de 2,5 milliards de francs CFA. Étymologiquement, le Waqf veut dire immobilisation. Dans son allocution, la Directrice générale de la Haute Autorité du Waqf madame Khadidja Youssouf Diallo, a fait savoir que le Waqf est confronté à trois défis relatifs à l’assistance sociale additionnelle, à l’autonomisation économique durable et à l’action préventive et proactive.
La remise symbolique de chèque au Ministre de la Défense Issoufou Katambé, représentant les familles des FDS, la signature d’accords entre la Haute Autorité du Waqf et la Fondation islamique de bienfaisance d’une part et avec CARE d’autre part. Le Premier Ministre SEM Brigi Rafini a saisi l’occasion pour saluer cette initiative combien louable en faveur des ayants droit des FDS.
Il faut dire que le premier Waqf public est créé par le décret n’2020-142 / PRN/MF du 7 février 2020, portant constitution d’un fonds Waqf au profit des ayants droit des agents des forces de défense et de sécurité décédés ou disparus en service commandé avec engagement ou ayant succombé ou devenus invalides, des suites des blessures survenues sur le champ d’opérations. Sa mission c’est d’apporter une assistance sociale additionnelle aux familles des personnes qui ont donné de leurs vies pour préserver toutes les autres.

Koami Agbetiafa

 

 

 

 

Niger Inter

GRATUIT
VOIR